Union amicale d’anciens du Lycée Français de Fulpmes

Chers amis ,

Nous avons le plaisir de vous adresser ci-joint le compte rendu des rencontres auxquelles vous étiez invités
et qui ont eu lieu à Casablanca , Marrakech et sur le site de Carlita où Jean Pierre nous a merveilleusement reçus .

Les décisions prises apportent une conclusion aux réflexions sur le devenir de la mémoire de Fulpmes et de ses spécificités auxquelles s’étaient livrés nombre des 40 d’entre nous présents à Lyon en septembre 2009 .
Début 2010 Jean Pierre a eu l’opportunité de suggérer une orientation possible qui dès les réunions de Paris en avril 2010 s’est révélée intéressante dans deux directions complémentaires : Participer sous l’égide de l’AEFEà la création de l’association des anciens élèves des lycées français du monde et se rapprocher de l’association des anciens élèves du lycée de Vienne pour former une entité pratique représentative des lycées français d’Autriche .

Le FOMA de Casablanca qu’on pourrait appeler plus simplement l’assemblée générale des anciens élèves des lycées français du monde a confirmé le succès de cette orientation .
Lorsque nous sommes arrivés à Paris en avril 2010 personne ne connaissait le nom de Fulpmes
Tous ceux qui étaient à Casa ont pu constater qu’il n’en était plus rien , bien au contraire.
Mais si prometteurs puissent être les résultats obtenus ne croyez pas que nous puissions maintenant nous endormir sur nos lauriers ; l’action doit continuer , s’amplifier : l’union fait la force dit une maxime française

Rejoignez l’Union , qui que vous soyez , âgés , plus jeunes , membres actifs du groupe de Fulpmes , nouveaux intéressés par la pérennité de votre lycée , anciens élèves , professeurs , administratifs , conjoints y compris d’un ami décédé , quelle que soit votre nationalité . Dites le autour de vous et venez nombreux . Souvenez vous Casa !

La salle du congrès qui se lève pour applaudir longuement la délégation de Fulpmes seule citée , après les personnalités , pour l’importance de sa participation au Foma .

Les paroles de Anne Marie Descotes quand nous l’avons saluée et remerciée à l’issue du repas de Gala :
« Ici tout était très bien mais en 2013 à Vienne ce sera l’apothéoses et vous serez chez vous » .


Jean Pierre Delaporte- Françoise Cambriel- Maurice Berger

===================================================================================

Bulletin d’adhésion à l’Union amicale d’anciens du Lycée de Fulpmes

A renvoyer complété , signé et accompagné d’un chèque pour la cotisation des mois restant de 2011 de 25 euros à
Hélène Berger 1 rue Reverchon 69270 Couzon au mont d’Or

Nom…………………………………..............................Prénom……………………………………….

Adresse……………………………………………………………………………………………………

Téléphone…………………………………………E mail………………………………………………..

Conjoint…………………………………………
Signature de
l’Ancien


NB : Pour un couple une seule cotisation est à verser

=================================================================================

Union amicale d’anciens du Lycée Français de Fulpmes - 14 mai 2011-

Compte rendu des réunions au Maroc du 22 avril au 2 mai 2011

Ces réunions d’anciens de Fulpmes ont débuté dans le cadre du deuxième Forum mondial del’ALFM l’association des anciens élèves des 470 Lycées et Etablissements d’enseignement Français répartis dans 133 pays du monde . Une première réunion avait eu lieu en avril 2009 à Paris et l’assemblée générale constitutive qui s’est tenue à Paris le 10 avril 2010 avait donné à cette association l’existence juridique nécessaire à son fonctionnement .

Le forum de Casablanca est ainsi le début d’un tour du monde qui se poursuivra en 2013 par un troisième Forum à Vienne en Autriche .Il ne fait aucun doute que malgré leur âge qui devient avancé les Anciens de Fulpmes auront
à cœur d’être massivement présents aux cotés de ceux du Lycée de Vienne pour représenter l’enseignement du Français en Autriche et les spécificités du Lycée de Fulpmes .

L’ALFM est composée pour une part importante de l’AEFE , association dépendant du ministère des affaires étrangères , dirigée par Anne Marie Descôtes , de l’action laîque Française et de représentants de nombreux Etablissements Français situés à l’étranger , comme Hélène et Maurice Berger pour Fulpmes

Les débats ont porté sur la finalité de l’association , sur ses moyens , son organisation , son développement et ses relations avec son environnement . Par exemple les conclusions ont retenu un point de vue qui avait été développé lors de l’un des ateliers de travail tant par Ferdi Akdag que par Maurice Berger , à savoir qu’il ne devait pas y avoir une cassure , voir une cloison étanche entre Elèves et anciens Elèves , une certaine continuité étant propice aux transmissions entre générations .Il a ainsi été décidé de promouvoir la présence d’un représentant des anciens Elèves dans les Conseils d’établissement .

Après un cocktail offert par le Lycée Lyautey , la journée s’est terminée , très tardivement pour les plus jeunes , par un dîner de gala servi dans une salle magnifiquement décorée , personnel de service compris , en style Marocain , le tout accompagné de musique et de chants avant que le café à peine servi les tables soient repoussées tout autour de la pièce pour laisser le centre aux danseurs .

On comprendra que le lendemain matin il y a eu quelques difficultés pour aller revoir la magnifique mosquée de Casablanca avant de prendre la direction de Marrakech répartis entre 4 4X4 mis à disposition par Jean Pierre et où nous avaient rejoint son épouse Christine , sa fille Albane et sa petite fille Gabrielle , encore tout bébé . En plus des deux chauffeurs en titre , Jean Pierre et Georges Roy se trouvaient aussi là deux collaborateurs de Jean Pierre que nous avions déjà appréciés en 2002 : Salah et Mohammed .

Notre arrivée à Marrakech mérite une mention particulière .Nos chambres étaient retenues à l’hôtel Impérial Plaza très confortable à trois km du centre ville quartier neuf quadrillé de rues et de larges avenues .
Pendant une heure on a vu dans ce quartier très urbain le spectacle étrange de 4 4x4 roulant lentement pare-choc contre pare-choc , les derniers passant allègrement les feux rouges car il ne fallait pas se perdre, s’arrêtant pour demander leur chemin , repartant en sens inverse , interrogeant les policiers qui ne savaient pas , recommençant désespérément leurs recherches .Et puis à un carrefour où nous étions déjà passé un feux rouge nous arrête .On lève la tête et que voit on en diagonale de ce carrefour : Notre hôtel ---
Le repas du soir nous y attendait puis un sommeil réparateur nous permettait d’être fin prêts pour la journée chargée du lendemain .

La journée a commencé par la Koutoubia puis la place Jemaa el Fna moins encombrée de touristes que l’on ne l’avait eu vue ce qui nous a permis d’accéder rapidement aux souks .; La , dure épreuve , beaucoup de monde , des charrettes , des cyclistes , des scooters et des encombrements qui nous séparent en plusieurs petits groupes .C’était prévu et nous avions convenus de nous retrouver tous en fin de matinée sur la place JEMAA el Fna devant le club Med où tout le monde est arrivé sans trop de retard .
Nous sommes alors allés déjeuner au restaurant Argana très attirant avec sa terrasse dominant la place
L’après midi la plupart d’entre nous sont allés visiter les jardins Majorelle toujours aussi beaux et le bleu , malgré les années toujours aussi étincelant . Instruits par les évènements de la veille nos 4x4 étaient restés sagement au garage et c’est avec une navette de l’hôtel que nos déplacements ont été effectués .

A 18h , changement de décor , tous les anciens de Fulpmes présents à Marrakech se retrouvent à l’hôtel pour s’entretenir du devenir du souvenir de Fulpmes avec la disparition progressive et inéluctable des anciens du Lycée .Vous trouverez plus loin, ce compte rendu et la décision prise à l’unanimité et que nous souhaitons que vous diffusiez aux anciens dont nous n’avons plus les coordonnées .

En effet sur une liste de près de 700 noms que nous avons d’anciens de Fulpmes nous n’avons guère plus de 100 adresses à peu près sures . C’est pourquoi il a été décidé aussi le deux mai de demander à chacun d’entre vous de nous indiquer celles que vous connaissez ce dont nous vous remercions vivement .
Terminons en enfin avec cette même réunion en disant que :

La cotisation annuelle pour l’Union a été fixée à 50 euros dont une partie sera destinée à l’association de Vienne à travers laquelle nous faisons partie des anciens du Monde .Elle sera de moitiépour la partie restant à courir de l’année 2011.
Hélène et Maurice continueront à tenir les liaisons avec l’Autriche , s’ils le peuvent , jusqu’au Foma 2013
Jean Claude Sermay poursuivra son travail sur Internet : http://fulpmes.fr   et  http://fulpmes.eu  .
Petit à petit il faudrait que de plus jeunes collaborent activement et « poussent les vieux vers la retraite »

Nous allons quitter Marrakech mais nous voudrions au préalable nous incliner devant la mémoire des victimes notamment françaises de l’ attentat meurtrier qui à eu lieu trois jours après . Nous pouvons même vous dire que le lundi 2 mai nous étions tous à la même heure dans le restaurant Argana qui été visé et avons mangé à l’endroit même qui a subi les plus graves dégâts . . . A trois jours d’écart cela fait quand même froid dans le dos .

Nous quittons Marrakech mais en nombre plus réduit : Claire , Danièle et Claudine regagnent Paris tandis que Christine , Albane et Gabrielle rentrent à Rabat pour préparer le prochain départ de Albane pour l’Angleterre ..Nous ne sommes plus que 11 « Fulpmes » toujours accompagnés de personnel de Jean Pierre : nos amis Salah et Mohammed , chauffeurs et cuisinier puisqu’il a été décidé qu’au cours du long périple qui va nous conduire de Marrakech à Carlita nous nous arrêterions chaque jour vers 13 h pour faire un pique nique savoureusement préparé par Mohammed .

Après avoir admiré le haut Atlas nous traversons lentement sans nous y arrêter Ouarzazate que nous avions visité en 2002 .Nous Passons aussi Agdr ( drôle de nom ) connu pour sa citadelle et ses pierres sculptées .
C’est alors la célèbre vallée du Draa où la verdure et les palmiers contrastent avec l’ocre parfois austère de nombreux ksours . Mais la nuit approche et la route est encombrée de cyclistes non éclairés et de nombreux piétons difficiles à distinguer .Enfin nous arrivons à Zagora ou sans trop de difficultés nous trouvons notre hôtel , luxueux château aménagé en hôtel avec grand parc de verdure et piscine

Le lendemain matin mercredi brève visite de Zagora . Comme Ouarzazate et bien d’autres la ville s’est beaucoup transformée .Où est la grosse bourgade de style typiquement marocain que l’on avait encore connue au cours de la deuxième partie du 20ième siècle avec une grande pancarte à l’entrée du désert , sur laquelle on voyait une grande flèche et la mention « Tombouctou 52 jours de chameau » .La pancarte ou un fac-similé est toujours présente , en centre ville en bordure d’un parking de voitures . Adieu les chameaux ! .

Heureusement ce jour la route bien longue nous a consolés en nous offrant en grand nombre de majestueux paysages et le soir nous retrouvons Tafraoute et ses énormes blocs de granit rose façonnés d’une façon presque unique au monde .L’hôtel des amandiers que nous connaissions déjà nous y attend l’espace d’une nuit car dès 9 heures nous reprenons la route en direction de Laayoune

C’était le jeudi 28 . .Nous étions arrêté pour le casse croûte habituel , sous des eucalyptus en fleurs , quand presque en temps réel un coup de téléphone adressé à Salah nous apprend l’horrible attentat de Marrakech .Nous nous efforçons de prévenir nos proches que nous étions déjà loin dans le sud .Cependant dans ce sud les portables ne passent pas toujours très bien

Enfin nous arrivons à Laayoune ou nous retrouvons le Parador et « la popote » de Jean Pierre qui nous attend pour le repas du soir préparé par une cuisinière remarquable .fille d’une cuisinière du Palais Royal .
Il ne nous reste , pour arriver au terme de notre épopée que 300 km à faire le vendredi , un rien à coté des jours précédents et dont seulement moins de 10 kms de piste .

Jean Pierre de son coté règle quelques problèmes et ce n’est qu’en fin de matinée que nous quittons la ville avec Jean Pierre mais oh surprise avec Allie aussi une charmante hôtesse qu’il nous a réservée et ne nous quittera pas jusqu’a notre départ le lundi soir à l’aéroport de Dakla .

Allie , la trentaine , d’origine camerounaise parle un français remarquable avec une justesse d’expression qu’on aimerait souvent trouver autour de soi . c’est peut être elle qui aurait mieux aimé se trouver entourée de gens de son äge .On a fait ce qu’on a pu et il apparaît qu’elle a bien apprécié notre groupe .

Deuxième surprise de cette journée bénie c’est Carlita qui ne se décrit pas . Carlita se voit et se vit

Imaginez des terrains désertiques à l’infini sans aucune végétation ; au loin le bleu assez vif de l’océan . Vous vous dites on s’est trompé de chemin . Continuez , il faut savoir être persévérant . Vous avez raison . Peu à peu , comme un mirage dans ce désert vous apercevez entre terre et mer une bande blanche et d’un bleu plus soutenu . Continuez d’avancer ; Arrêtez vous à temps , vous êtes au bord d’une falaise qui domine l’océan de 40 m , tout en bas une plage et autour de vous de nombreuses petites maisonnettes remises à neuf vestiges d’un village de pêcheurs abandonné que Jean Pierre a rénové . Le soleil , la mer , le vent du large , un bon confort rustique , le calme absolu . Allez vite voir Carlita .

Nous nous reposons trois jours trop courts , nous traînassons , les plus téméraires se baignent ; l’eau un peu fraîche ; lesbavardages vont bon train . nous faisons cependant un pèlerinage .
Le dimanche les pistes du désert nous mènent à Jraifia , rien n’a changé depuis le séjour de rêves en 2002 : nuits sous les tentes , champagne dans la piscine d’eau fortement sulfurée à une température de 45°.
Cette année nombre se sont encore baignés avant un repas pris autour de la table sous le hangar de l’oasis .

Les meilleurs jours ont une fin . Le lundi soir après un pot pris en commun à Dakla c’est à l’aéroport
qu’ont lieu les au revoir émus et que chacun reprend la direction de sa ville de départ .

Quelle tristesse de se séparer encore une fois mais ces réunions du Maroc nous ont encore plus rassemblés que les précédentes .Nous sommes vraiment tous devenus frères et sœur en Fulpmésie

Et pour terminer une expression de Anne Marie Descôtes à qui nous disions au revoir à la fin des réunions du 23 avril à Casa : « Casa c’était très bien , mais en 2013 à Vienne ce sera l’apothéose » !
Alors cher amis , Tous à Vienne en 2013

Claudine et Hélène


2 mai 2011 --- 
Déclaration solennelle

A l’issue d’une réunion , qui s’est tenue le lundi 25 avril 2011 de19 h à 20 h 45à Marrakech dans les salons de l’hôtel Impérial Plaza , les anciens du Lycée Français ( qui a ouvert dès le 6 novembre 1945 à Fulpmes Stubaital Tirol Autriche )
présents au Maroc ainsi que leurs conjoints les accompagnant pour participer au Foma de l’association des anciens des Lycées Français du monde qui a eu lieu le 23 avril 2011 à Casablanca , ont décidé unanimement de créer :

L’Union amicale d’anciens du Lycée Français de Fulpmes

afin de perpétuer dans le temps le souvenir de ce lycée , de son expérience pédagogique , de son esprit et notamment d’apprendre dès le plus jeune âge à ses élèves à vivre harmonieusement ensemble quelles que soient leurs origines , leur nationalité , leur culture , leurs traditions et leur religion .

Pour ce faire , cette Union sera rattachée à l’Association des anciens du Lycée Français de Vienne ( frère du Lycée de Fulpmes , issu des mêmes géniteurs que lui , qui a ouvert le 11 février 1946 ) et qui avec la disparition progressive inéluctable des membres de cette Union aura le droit et le devoir d’utiliser et de maintenir aussi loin que possible le souvenir de son existence et de ses motivations .

Les membres fondateurs de cette Union , dont la liste par ordre alphabétique est ci-jointe , s’engagent à diffuser sa création aux anciens de Fulpmes et à les sensibiliser afin qu’ils la rejoignent en nombre .


Rédacteurs de la présente déclaration :

Françoise Cambriel - Jean Pierre Delaporte - Maurice Berger

====================================================================================

Liste des 15 fondateurs de l’Union des anciens de Fulpmes : 2 mai 2011

Andrieu Mireille Mme Pététin 27 rue Paul Chenavard
69001 Lyon

Cherrière Madeleine Mme Chaudière 8 rue Arthur Honneger
94450 Santenay

Dardant Hélène et son mari Mr Mme Berger 1 rue Reverchon
69270 Couzon au Mont d’Or

Delaporte Jean Pierre Mr Delaporte Geoatlas Av de la Mècque
BP 373 Laayoune Maroc

Hachette Jean Claude et son épouse Mr Mme Hachette 4 rue Larribe
75008 Paris

Hackl Karl Mr Hackl CP 34 Via Bresciani 5
38061 Ala (TN) Italie

Thibault Chambault Claude et son mari Mr Mme ROY n°3 Domaine de Seguret
83600 les Adrets de l’Estérel

Schemm Claudine Mme Cosnard 81 rue Roger Salengro
93130 Noisy le Sec

Seilhan Françoise et son mari Mme Cambriel 10 rue Armand Cambon
82000 Montauban

Stambach Claire Mme Pédelucq Maison Labouhure
64270 Labastide Villefranche

Stambach Danièle Mme Stambach le Hamonay
22650 Ploubalay

====================================================================================


Retour page d'accueil.

---JCS, apprenti Web-user, vous salue bien. A bientôt !